5 questions essentielles sur les coûts de la supervision IT

La supervision informatique contribue à contrôler les coûts par l’analyse continue des performances, mais c’est le moment de vérifier combien vous coûtent vos outils de supervision. Il existe au moins autant de tarifs de supervision informatique que d’outils de supervision informatique. Cette FAQ vise à vous aider à repérer les dépenses inutiles en termes de supervision informatique. Parmi les causes les plus courantes, on retrouve à la fois la multiplicité d’outils de supervision informatique spécialisés par domaines ainsi que des modèles de tarification non adaptés à la supervision inter domaines. Vous trouverez aussi quelques suggestions pour construire le meilleur argumentaire pour promouvoir l’optimisation des coûts de la supervision et quelques conseils clés en matière d’achat.

RAPPORT GARTNER GRATUIT
Pour une durée limitée, téléchargez ce rapport Gartner gratuit pour un examen approfondi de la rentabilité de la supervision informatique

Q&R – Optimisation des coûts de supervision informatique 

Nous utilisons plusieurs outils par domaine informatique (infrastructure, réseau, applications, cloud, etc.). Tous ont des schémas de tarification différents. Comment les comparer ?

Idéalement, quand vous pensez à investir dans la supervision informatique, pensez plutôt à la supervision des workflows métiers qu’à la supervision d’un seul domaine. Par conséquent, votre meilleur critère de prix concerne la variété et le nombre d’équipements informatiques à superviser et sur lesquels collecter des données. Nous vous recommandons d’opter plutôt pour des modèles de tarification modulaires basés sur le nombre d’équipements à superviser. Cela vous donne la flexibilité de faire évoluer les coûts à mesure que les workflows principaux à superviser évoluent et sont eux-mêmes optimisés. 

Comment prendre en compte la supervision de l’architecture cloud ? Nous utilisons l’outil de supervision de notre fournisseur de cloud.

La supervision informatique moderne consiste à collecter et analyser des données pour gérer les performances. Vous devez être propriétaire de vos données cloud pour diverses raisons, qui ont toutes un impact sur votre budget informatique :  qu’il s’agisse de l’analyse des causes profondes, de la réduction des capacités inutilisées de traitement ou de stockage ou de l’optimisation continue des expériences utilisateur et des workflows. Le mieux consiste à combiner la solution de votre fournisseur avec une technologie open source pour une supervision du cloud jusqu’à l’Edge qui offrira de plus grandes capacités de corrélation de données.

Combien d’outils de supervision informatique devrions-nous avoir ?

Vous devriez en avoir assez pour suivre les KPI essentiels – et moins il y en a, mieux c’est ! Recherchez les solutions qui couvrent le spectre de supervision le plus large, remplacez celles qui sont trop axées sur des domaines spécifiques, tels que la supervision de l’infrastructure (ITIM), la supervision des performances des applications (APM) ou la supervision et le diagnostic des performances du réseau (NPMD). La supervision informatique idéale relève d’une plateforme intégrant et corrélant les données issues de tous les domaines informatiques. Voici ce que vous devez prendre en compte pour adapter vos outils : évitez de payer plus que nécessaire pour collecter et analyser les données, assurez-vous que les données de supervision ne sont pas dupliquées entre les outils et qu’elles peuvent facilement être corrélées pour obtenir une image claire et unifiée des performances informatiques du cloud jusqu’à l’Edge. 

Saviez-vous que 36 % des professionnels de l’informatique déclarent utiliser 30 outils en moyenne ?* Centreon vous permet de superviser instantanément et facilement tous les domaines informatiques avec une seule plateforme. Cela vous permet de réduire le nombre d’outils de supervision informatique, les dépenses inutiles et réduire les temps de diagnostic en cas de problèmes. 

Comment puis-je créer un argumentaire pour valoriser le remplacement des outils de supervision plus anciens et coûteux ?

Commencez par définir des KPI les plus cruciaux que votre équipe doit suivre afin de répondre aux besoins des différents responsables métiers et informatiques. Déterminez la manière la plus rentable d’équiper l’ensemble du parc informatique, en éliminant toute duplication de données ou pools de données non pertinents. Calculez l’avantage d’éliminer les outils inutiles, par exemple grâce à une approche de supervision centralisée suffisamment flexible pour vous donner une visibilité complète sur des domaines plus spécifiques, comme la supervision du cloud ou la supervision de l’expérience utilisateur. Assurez-vous que tous les coûts sont pris en compte, depuis le déploiement initial, aux phases de test jusqu’au maintien en condition opérationnelle.

Quelles sont les bonnes pratiques pour faire évoluer la supervision à de nouveaux périmètres ?

Traditionnellement, les capacités de supervision informatique étaient étendues de manière fragmentaire, à chaque nouvelle acquisition technologique. Les bonnes pratiques d’aujourd’hui nécessitent une nouvelle approche : concevoir une stratégie de supervision globale, combinant au besoin des solutions propriétaires à prix compétitifs dotées d’une technologie open source pour une supervision informatique centralisée permettant des temps de résolution plus courts, ainsi que des processus et un contrôle des coûts optimisés, y compris les dépenses liées à la supervision informatique. Impliquez toutes les parties prenantes, en réunissant à la fois les équipes DevOps et ITOps pour définir les besoins et trouver un terrain d’entente – tout en éliminant les outils inutiles ou dupliqués. 

Voici une liste des principaux attributs d’une solution de supervision informatique moderne et rentable : si vous payez pour des solutions qui ne couvrent pas tous ces besoins, il est peut-être temps de les remplacer. 

10 ATTRIBUTS CLÉ DE LA SUPERVISION INFORMATIQUE OPTIMISÉE

  1. Flexibilité de l’open-source.
  2. Supervision globale non spécifique à un domaine.
  3. Intègre des outils de supervision spécifiques. 
  4. Se connecte aux services de type cloud ou conteneurs.
  5. Intègre la supervision avancée de l’expérience utilisateurs.
  6. Auto-découverte des nouveaux hôtes à superviser et des services.
  7. Permet une supervision de 100 % du SI. 
  8. AIOps ready.
  9. Capacités de corrélation métier.
  10. Utilisable à la fois par les équipes DevOps et ITOps.

Pour aller plus loin : ce qu’il faut examiner pour réduire les coûts de supervision informatique :

  • Solutions anciennes qui ne sont pas optimisées pour la supervision du cloud jusqu’à l’Edge.
  • Tarification monolithique ou spécifique à un domaine, y compris les frais de mise en œuvre initiaux difficiles à contrôler à long terme. 
  • Outils dupliquant la collecte de données.
  • Outils qui ne couvrent pas les besoins des équipes ITOps et DevOps

Voici quelques exemples de supervision informatique dont les coûts ont été optimisés avec succès

Une Métropole française a fusionné deux départements informatiques et rationnalisé des systèmes informatiques très hétérogènes, incluant des équipements techniques et environnements applicatifs utilisés par 3500 employés municipaux sur une seule plateforme de supervision informatique partagée, surveillant les workflows critiques liés aux applications de messagerie, financières ou RH, telles que la gestion des congés ou la paie ; ou aux applications destinées aux résidents pour des services tels que l’inscription à la garderie ou à des loisirs et la facturation de la consommation d’eau.  

En France, les équipes IT du ministère de la Justice partagent la même solution de supervision informatique et les mêmes pratiques de travail. Cela leur a permis de surveiller 90 % du système informatique du ministère de la Justice. La plateforme de supervision Centreon a été adoptée dans le cadre de la transformation agile de l’organisation et a contribué à briser les silos, à renforcer les communications et à améliorer la synergie et l’efficacité au sein des équipes.

Un édtieur de logiciels international a optimisé à la fois l’efficacité et le coût de la supervision informatique grâce à une plate-forme de supervision intégrée et automatisée. La petite équipe chargée de la supervision informatique, basée au Canada, supervise 14 sites dans le monde, 400 hôtes et 4 048 services, dont environ 600 machines virtuelles, pour lesquelles 20 à 30 indicateurs sont suivis. Parmi les avantages, est souligné le fait de rationaliser et d’automatiser les processus de supervision informatique, ce qui permet de gagner du temps et d’améliorer la réactivité des équipes IT, quel que soit le fuseau horaire.

Si vous souhaitez explorer plus de recommandations sur l’optimisation des coûts, téléchargez ce rapport Gartner gratuit, disponible pour une durée limitée uniquement. 

Faites-nous savoir si nous pouvons vous aider dans vos efforts d’optimisation des coûts.

* Sondage réalisé par Gartner au cours d’une séance lors de la conférence Operations and Cloud Strategies, décembre 2018 : 36 % des 225 répondants ont déclaré avoir plus de 30 outils de supervision informatique.

Tags :