Avec une supervision centralisée, Clermont Auvergne Métropole améliore les services publics délivrés aux usagers

Avec une supervision centralisée de ses SI mutualisés, la Direction des Usages Numériques de Clermont Auvergne Métropole garantit la capacité opérationnelle de ses 1 500 agents et améliore les services publics délivrés aux usagers.

« La Métropole est fortement intégrée et dispose de multiples compétences. A chaque compétence est associé un périmètre applicatif hébergé dans des datacenters. Ces applications métiers, utilisées par les agents ou destinées aux usagers, dépendent directement de la disponibilité de notre infrastructure et de la supervision. » Anne-Marie Auxiètre, directeur de projet infrastructure.

Le projet en quelques mots

Les enjeux métiers

  • S’inscrire dans la conformité du plan Action Publique 2022
  • Améliorer la qualité des services publics
  • Soutenir les ambitions de la métropole en proposant des services IT mutualisés aux 21 communes de la Métropole
  • Réduire les budgets IT de la Métropole

Les enjeux ITOM (infrastructure & production)

  • Mutualiser les SI de la Métropole et de la Ville de Clermont-Ferrand
  • Maîtriser et améliorer la chaîne de pilotage d’un SI très hétérogène sur un périmètre géographique très étendu
  • Garantir la capacité opérationnelle au quotidien des 1 500 agents de la Métropole
  • Garantir la disponibilité et la performance des services aux usagers de la Métropole, soit 290 000 habitants

La solution : Centreon EMS – Centreon OSS + Plugin Packs, à venir Centreon MAP, Centreon BAM et Centreon MBI

Les principaux bénéfices

  • Réduction des coûts de maintien en condition opérationnelle de la supervision (1 supervision au lieu de 2 plateformes)
  • Délai de mise à disposition de la supervision (Time-To-Monitoring) rapide grâce aux Plugin Packs
  • Amélioration de la visibilité sur un SI hétérogène et étendu géographiquement
  • Meilleure réactivité en cas d’incidents

Le projet en chiffres

  • Sites monitorés : les 400 sites (notamment équipements réseau) de la Métropole, 2 Datacenters hébergeant les infrastructures mutualisées de la Métropole incluant le stockage, les serveurs, les environnements virtualisés (VMWare) et la sécurité
  • Périmètre : 100% du périmètre IT incluant les socles techniques et applicatifs pour les agents et les services aux usagers
  • Métriques Centreon : 1 000 hôtes aujourd’hui et 1500 à termes ; 6 000 services et +10 000 à termes
  • Nombre d’utilisateurs : +10 utilisateurs actuellement

 

Métropole d’équilibre à l’Ouest de la 2ème région la plus dynamique de France, Clermont Métropole agit comme une locomotive de développement pour l’ensemble de l’Auvergne. Forte de ses compétences intégrées, elle développe des politiques publiques de quotidienneté tout en préparant l’avenir de ses 290 000 habitants.

Regroupant 21 communes, elle dispose d’un large éventail de compétences pour couvrir l’ensemble de ses missions incluant le développement économique, l’aménagement de l’espace métropolitain (voiries, infrastructures de stationnements, signalétique directionnelle), les transports (équipements et infrastructures de transports en commun), la gestion des déchets, le développement durable, l’eau et l’assainissement, l’habitat, la politique de la ville, le sport, la culture, le tourisme, la voirie…

Si la Métropole est née officiellement le 1er janvier 2018, les travaux de mutualisation au niveau informatique ont démarré en 2017 avec la création de la Direction des Usages Numériques sur la base d’une fusion des 2 services IT de l’ex-Communauté d’agglomération et de la Ville de Clermont-Ferrand. Composée de 5 services, elle intègre notamment le service infrastructures et production qui gère les socles du SI de la nouvelle métropole, le chantier de mutualisation des infrastructures ainsi que la mise en place d’une plateforme de supervision centralisée.

La Direction des Usages Numériques gère un SI multisites très hétérogène composé de multiples équipements techniques et de socles applicatifs utilisés par 3 500 agents : messagerie, applications financières ou RH comme la gestion des congés ou la paie ; ou destinés aux usagers pour des services comme les inscriptions aux crèches ou aux centres de loisirs, la facturation de l’eau, les cartes de déchetteries…

Le projet de supervision est donc stratégique pour gagner en visibilité et en réactivité dans un contexte de transformation numérique. Après une première étape de remplacement des anciennes solutions et de mise en supervision des socles techniques et applicatifs, le projet se dirige vers la mise en place d’une supervision centrée métiers qui facilitera le pilotage de la qualité des services IT délivrés à la fois aux agents et aux usagers de la Métropole.

Découvrez l’ensemble de nos témoignages clients ici.

Tags : -