L'observabilité est souvent présentée comme une nouvelle notion qui remplacera la supervision IT, alors qu'au contraire, le besoin d'observabilité rend plus pertinente que jamais la construction d'une plateforme de supervision solide, complète et orientée métier. Au travers de cet article, découvrez ce qu’est l'observabilité et ses avantages pour votre entreprise.  

L'observabilité : une extension de la supervision informatique 

Gartner définit l'observabilité comme « l'évolution de la supervision en un processus qui offre un aperçu des applications métiers digitales, accélère l'innovation et améliore l'expérience client. » Gartner recommande aux responsables infrastructures et opérations informatiques d'utiliser l'observabilité pour étendre les capacités, les processus et la culture de supervision existants et bénéficier ainsi de ses avantages.

Supervision + observabilité plutôt que supervision vs observabilité

Comparer la supervision informatique à l'observabilité est un exercice intéressant, mais il faut d’abord comprendre que, pour que l’observabilité soit possible, il est indispensable de collecter des données de qualité et cohérentes, et que ces données puissent être alignées avec les processus métiers. En d'autres termes, avant de prétendre à l'observabilité métiers, votre équipe doit, tout d’abord, comprendre et suivre de manière cohérente les interactions dynamiques entre les composants technologiques et les différentes infrastructures au moment même où les services numériques sont mis à la disposition des utilisateurs et des clients. 

Supervision + observabilité : gérer un flux continu d'informations complémentaires 

Ce qui relève de la supervision IT

  • Assurer le suivi des données et veiller à ce que le système fonctionne de manière optimale,
  • Recueillir des informations sur le fonctionnement et la performance du système par le biais de métriques et de logs,
  • Suivre les SLAs et établir un reporting de KPIs orientés métiers,
  • Mesurer la qualité de l'expérience client délivrée par l'infrastructure.

Ce qui relève de l'observabilité

  • Interroger les données pour comprendre pourquoi elles ne fonctionnent pas de manière optimale,
  • Activer ces informations en rendant le système « conscient » de lui-même,
  • Combiner les KPIs métiers à l'échelle de l'infrastructure avec d'autres informations sur l'activité (par exemple, la durée du cycle de vente),
  • Approfondir l'expérience client en obtenant davantage d’informations contextuelles, comme par exemple le social sentiment.

L'observabilité, c’est un ensemble de pratiques clés qui s’intègrent dans votre SI

Finalement, l'objectif de la supervision des opérations informatiques et de l'observabilité est le même : instrumenter les systèmes et les applications pour collecter des logs, des métriques et des traces. L'observabilité peut être conçue comme une caractéristique d'un système : c’est-à-dire, ce qui le rend « observable ». L'observabilité n'est donc pas une solution clé en main, le dernier outil informatique à la mode que l'on peut acheter, c'est un dispositif clé à mettre en place. 

Selon Gartner, d'ici 2024, 30 % des entreprises mettant en œuvre des architectures de systèmes distribués, auront adopté des techniques d'observabilité pour améliorer les performances des services des entreprises numériques, contre moins de 10 % en 2020. 

Comment déployer une démarche d’observabilité ?

Rendre votre entreprise observable du point de vue des opérations IT implique de connaître l'infrastructure dont dépend chaque service métier de l'entreprise et de concevoir et fournir les expériences numériques qui rendent l'entreprise compétitive. Cela signifie que votre équipe IT est équipée pour comprendre comment les niveaux de performance des équipements IT impactent la performance opérationnelle et la garantissent. Il s'agit de fonctionnalités essentielles pour une bonne supervision au niveau des opérations IT :

Dans son rapport Technology Vision 2021, Accenture affirme que « les entreprises sont désormais en concurrence sur leur architecture technologique. Elles peuvent aujourd’hui en personnaliser chaque couche mais pour construire et exploiter la stack la plus compétitive, il faut penser différemment. Les stratégies Business et technologiques doivent devenir indissociables. Ceux qui prendront l’avantage sur la technologie ont toutes les chances de devenir Numéro 1. »

5 raisons de s’engager dans une démarche d'observabilité métiers

  1. Aligner toutes les équipes sur les performances de l'entreprise. Autrefois, les équipes de production IT avaient pour principale mission de s’assurer que les SI fonctionnent et restent opérationnels. Aujourd'hui, ils gèrent des données capitales pour l’entreprise dont ils doivent connaître les objectifs pour mener à bien leur mission. Grâce à un suivi des performances orienté business plutôt que technique uniquement, les dégradations de niveaux de services ou incidents IT sont résolus plus rapidement ou évités. L’impact sur les utilisateurs, les clients, l’image ou les résultats de l’entreprise sont moindres et maîtrisés ; la compétitivité renforcée. 
  2. Comprendre l'entreprise dans sa substance numérique. Aujourd'hui, l'informatique EST synonyme de business. L’observabilité est un moyen pour les acteurs métiers de l'entreprise de mieux exploiter la puissance des technologies numériques pour atteindre plus rapidement leurs objectifs de croissance. Réciproquement, les responsables infrastructures et opérations IT peuvent comprendre un problème métier et le résoudre en quelques secondes, en remontant la chaîne de valeur numérique. Mieux encore, les responsables IT et métiers peuvent travailler ensemble et apprendre les uns des autres, rendant ainsi l'entreprise plus agile. 
  3. Enrichir les indicateurs d’informations contextuelles. Il s’agit de combiner plusieurs niveaux d’informations dans des tableaux de bord centralisés - allant de l'optimisation des ressources aux KPIs métiers, en passant par l'expérience utilisateur ou l’expérience client - découvrir ce qui se passe réellement et agir sans que l'entreprise ne soit coupée dans son élan.
  4. Rendre l’entreprise plus compétitive. Grâce à une meilleure compréhension de l’activité, les équipes ITOps peuvent optimiser en continu la chaîne de valeur numérique pour garantir la meilleure expérience client (internes et externes) : garantie de la bande passante, disponibilité optimale des applications, amélioration de l’expérience client, du parcours d'achat en ligne et du taux d’engagement client -  et supporter la compétitivité de l’entreprise. 
  5. Soutenir l'innovation. Face à l'accélération des cycles produits et d'innovation, les ITOps ne peuvent pas se permettre de rester dans l'ignorance trop longtemps. L'observabilité métiers permet de savoir très rapidement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, pour des équipes ITOps plus réactives et agiles, qui auront la capacité de plus vite identifier les terrains d’amélioration (opérationnels et technologiques).

EN SYNTHÈSE

L’observabilité est l'évolution de la supervision en un processus fournissant un aperçu des applications métiers numériques, accélérant l'innovation et augmentant la qualité de l’expérience client, ce qui, au final, rend l'entreprise plus compétitive. L'observabilité doit être considérée comme un dispositif intégré à vos pratiques, plutôt que comme un « outil » que l'on peut acheter. 

L'observabilité aide vos équipes à être plus :

  • Performantes
  • Agiles
  • Alignées sur les objectifs de l'entreprise
  • Axées sur la compétitivité de l’entreprise
  • Innovantes

Pour en savoir plus, lisez ce cas d’usage

Contactez-nous, nous pouvons vous aider à mettre en place les bases d'une stratégie d'observabilité métiers dès aujourd'hui.