Go to the Centreon Community website

Cet article fait partie d'une série d’articles sur l'observabilité métiers. L'observabilité est souvent perçue comme une fonctionnalité qui s’ajoute à un système, alors qu’en réalité, il s’agit d’une approche qui évolue au fil du temps. C'est pourquoi l'observabilité métiers doit être envisagée et planifiée comme une stratégie sur le long terme. Le premier critère d'une stratégie d'observabilité réussie consiste à permettre aux équipes d'intégrer facilement leurs services existants dans une approche d'observabilité. Cet article aborde les fondamentaux de la mise en place d’une stratégie d’observabilité.

Qu'est-ce qu'une stratégie d'observabilité ?

Une bonne stratégie d'observabilité se construit autour d’un SI centré sur les objectifs métiers. Elle consiste à déployer des moyens de collecter et d'utiliser les données de SI complexes souvent distribués, pour être à même en temps réel de savoir et contrôler que les objectifs de performance métiers sont atteints. Et si ce n’est pas le cas, cela permet aux responsables IT et métiers de travailler ensemble pour rester alignés. Une stratégie d'observabilité implique également de superviser et d'améliorer en permanence les SI afin qu'ils puissent prendre en charge l'évolution des besoins de performances métiers tout en utilisant les ressources de manière optimale.

Une culture de l'observabilité pour une meilleure compétitivité

Votre stratégie d'observabilité peut devenir une culture de l'observabilité à part entière au sein de votre organisation, en donnant à vos équipes l’envie de collaborer sur la base d'une compréhension commune et profonde du fonctionnement des systèmes de l'entreprise digitale. Une telle culture peut largement augmenter la compétitivité de l'entreprise, grâce à des performances qui seront constamment optimisées.  

Les 4 points cardinaux d'une stratégie d'observabilité

  1. Définir ce qui compte (vraiment) pour l'entreprise.
  2. Rendre les systèmes clés visibles malgré leur complexité.
  3. Éliminer les « bruits de fond » pour se concentrer sur ce qui a un impact sur l'expérience et les performances.
  4. Apprendre de façon continue en observant le comportement du système grâce à l'IA et le ML. 

Examinons de plus près ces fondamentaux.

1. Définir ce qui compte (vraiment) pour l'entreprise

Identifiez les activités métiers essentielles à la création de valeur et à la compétitivité, comprenez les priorités et les besoins et concentrez-vous sur les systèmes, services clés sur lesquels reposent les performances de l'entreprise. La supervision IT centrée métiers est le socle de l'observabilité métiers.

2. Rendre les systèmes clés visibles malgré leur complexité

Rendre vos systèmes observables nécessite une « coopération » entre les outils autant qu'entre les équipes, avec une double exigence : vous avez besoin de données provenant de diverses sources et, parallèlement, vous devez être en mesure de consolider et de corréler ces données pour rendre le système observable en temps réel. Pensez réseaux, serveurs virtuels, services Cloud, conteneurs, services tiers, middleware, analyses de l'expérience client, etc. La liste est longue... La construction d'une stack d'observabilité nécessite des outils capables de s'interconnecter, d'échanger et de travailler sur un même référentiel de données. Par exemple, l'interconnexion de Centreon et Splunk, des outils qui travaillent main dans la main en temps réel, se révèlent complémentaires au sein d’une stack d'observabilité. 

3. Éliminer les « bruits de fond  » pour se concentrer sur ce qui a un impact sur l'expérience et les performances

Rendre le système observable implique de faire la distinction entre l'exploitation des traces et des logs et l'analyse de ces sources de données individuellement. En d'autres termes, ces points de données doivent être lus comme les contours du comportement du système, pour déterminer s'il se comporte comme les responsables métiers (et les utilisateurs finaux) s’y attendent. Comprendre ce comportement permet d'aller plus facilement à la source du problème, qui peut être purement technique. L'observabilité implique la capacité à déterminer avec précision ce dont le système a besoin, et à quel moment, pour fonctionner de manière optimale. Ces observations sont utiles au-delà du domaine des infrastructures et de la production IT. Les DevOps et les SRE deviennent les principaux utilisateurs des données initialement collectées par les équipes ITOps en utilisant une plateforme partagée qui contribue à rendre l'entreprise observable. 

4. Apprendre de façon continue en observant en permanence le comportement du système grâce à l'IA et le ML pour augmenter les capacités d’analyse

Tirez parti de l'Intelligence Artificielle et du Machine Learning pour aider les équipes à apprendre du comportement du système et à dépasser les limites de ce que l’homme peut analyser seul. Sensibilisez les à l'impact de l'état des services sur les indicateurs clés de performance (KPIs) de l'entreprise et sur l'expérience digitale des clients. Cela aide à ne pas se tromper de cible : des schémas anormaux ne se traduisent pas nécessairement par une dégradation du service, et des tableaux de bord dont les signaux sont au vert peuvent cacher des utilisateurs qui voient rouge (le fameux syndrome de la pastèque, vert dehors et rouge dedans...). Se servir du comportement antérieur du système comme point de repère pour déterminer la criticité d'un problème aide les équipes IT et métiers à prioriser les interventions, en se concentrant sur la garantie de performances optimales, là où elles sont le plus nécessaires.

Lever les obstacles en passant d'une culture des silos à une culture de l'observabilité

Si l'élaboration d'une stratégie d'observabilité peut sembler relativement facile, sa mise en œuvre est une tout autre histoire. D'autant plus que cela implique de faire évoluer une culture généralement basée sur le principe des « silos ». Chacun a son expertise et sa façon de travailler. Permettre l'observabilité signifie, de facto, adopter des normes et des pratiques communes. C'est là que l'utilisation d'une approche modulaire visant à construire une stack d'observabilité peut être la plus utile, en choisissant des outils qui peuvent s'interconnecter, partager des données et réduire les fameux « bruits de fond ». Grâce à l’interconnexion, il n'est pas forcément nécessaire de renoncer à ses outils favoris ou de repartir de zéro avec des solutions inconnues.

Les avantages d'une stratégie permettant l'observabilité métiers

L'observabilité consiste à rendre le système plus « intelligent » en apprenant constamment de son comportement.  

  • Elle accélère le diagnostic des causes profondes des problèmes ayant un impact sur les performances de l’entreprise. 
  • Elle crée un réservoir d’informations que l'on peut interroger à volonté - comme on le ferait avec une base de données - pour mieux comprendre le système et en tenir compte.
  • Elle améliore les coûts et la compétitivité de l'entreprise, grâce à une gestion optimale de l'expérience utilisateur/client et des coûts d'infrastructure.
  • Elle garantit une plus grande efficacité des équipes, grâce à des méthodes de travail unifiées, qui permettent à chacun de lire et comprendre le système de la même manière, à partir des mêmes données. 

« Grâce à notre partenariat avec Centreon et à l'utilisation de Centreon Business Edition, nous avons recentré la supervision d'un environnement de serveurs complexe sur des KPIs centrés métiers. En ayant recours à des fonctionnalités avancées de cartographie des services, d'analyse et de création de rapports, nous avons développé une plateforme de supervision connectée et immersive. Nous ne jonglons plus avec plusieurs outils, ce qui auparavant ralentissait nos ingénieurs système. Notre équipe peut désormais créer de la valeur ajoutée grâce à une optimisation constante et à des processus de travail plus efficaces, générant en permanence des économies de par une meilleure allocation des ressources. » - Martin Wolfger - PDG, Solutionbox Informationstechnologie GmbH.

« Dans 90 % des organisations, on s'attend à ce que les équipes informatiques partagent des indicateurs clés de performance orientés métiers, et globalement, nous constatons que les entreprises évoluent vers une culture de l'observabilité », explique Marc-Antoine Hostier, Chief Operating Officer de Centreon. « Cela génère une demande plus forte pour nos solutions, qui permettent cette observabilité », conclut-il.

Pourquoi ne pas nous contacter et découvrir comment nous pouvons vous aider à rendre votre entreprise observable grâce à une supervision centrée métiers du Cloud à l’Edge, orientée AIOps et facile à relier à d'autres outils avancés de votre stack d'observabilité ?

Pour aller plus loin

  • L'observabilité est un concept passionnant, mais il ne faut pas perdre de vue son véritable objectif : acquérir une connaissance permanente de l'entreprise grâce à une compréhension approfondie des rouages de ses systèmes numériques, en favorisant une optimisation constante et la compétitivité de l'entreprise.  
  • La supervision IT, recueille des données précises et actuelles à partir de tous les systèmes de l'entreprise, fournit une visibilité sur les contextes métiers et s'interconnecte avec d'autres outils informatiques, de la veille économique aux DevOps. C’est ce qui en fait un élément essentiel d'une stratégie d'observabilité.
  • Les principaux avantages de l'observabilité :
    • Une meilleure planification et un meilleur développement
    • Plus de proactivité dans la résolution des problèmes techniques et métiers
    • Une meilleure compréhension du système informatique
    • L’amélioration du temps de fonctionnement et des performances

Contactez-nous pour en savoir plus sur les possibilités offertes par Centreon pour partir du bon pied et mettre en œuvre votre stratégie d'observabilité aujourd'hui.