Déjà membre du club des partenaires Certifiés Centreon EMS, la société Lolokaï Conseil franchit une nouvelle marche dans le programme partenaire proposé par Centreon, en accédant au label formateur officiel autour de nos solutions de Supervision !

Retour sur un partenariat de longue date, avec Loïc Fontaine qui nous partage ses retours d’expérience terrain et sa passion de la supervision…

Centreon : Bonjour Loïc, pourrais-tu te (re)présenter ainsi que ta société ?

Loïc Fontaine : Je suis Directeur Technique de la société Lolokaï Conseil. Avant de créer ma société et d’embaucher mes premiers collaborateurs, j’ai été consultant free-lance pendant 2 ans. Notre métier est basé autour de deux lignes d’expertise. D’une part, nous proposons des services d’expertise en supervision informatique basés sur les solutions logicielles open source et sous licence développées par Centreon ; d’autre part nous proposons des services d’intégration pour la partie helpdesk avec l’outil open source GLPI. Nous sommes partenaires de Centreon depuis 2014, mais également de la société Teclib qui édite GLPI. Nos clients sont principalement des grosses PME et des grands comptes. Nous travaillons à la fois en Europe avec une équipe basée en France et en Océan Indien avec une équipe basée sur l’île de la Réunion. Nous avons déjà réalisé quelques missions aussi en Nouvelle-Calédonie et en Tunisie.

Historiquement, nous travaillons beaucoup avec les opérateurs télécoms parce qu’ils ont besoin d’une supervision de leur réseau mais pas que… Nous adressons des problématiques clients dans tous les secteurs d’activité, aussi bien public que privé incluant des organismes de santé, des leaders du monde du transport, de l’industrie, du secteur bancaire… Nous sommes également de plus en plus sollicités par des ESN/infogérants qui sont désireux de fournir à leur client une supervision de qualité.

Centreon : quelles sont les problématiques supervision que tu rencontres chez tes clients finaux ?

Loïc Fontaine : Les problématiques auxquelles nous faisons face chez nos clients, concernent l’évolution des plateformes de supervision (mises à jour, montées de version) et le maintien en conditions opérationnelles car certains déploiements, parfois anciens, sont difficilement maintenables pour nos clients. La supervision existant depuis plusieurs années, les clients chez qui nous intervenons disposent souvent déjà d’un ou de plusieurs outils de supervision, soit un Centreon soit un autre outil par exemple de type Nagios. Aujourd’hui, avec la transformation numérique, il s’agit de plus en plus aussi de répondre à des besoins d’extension/décloisonnement de la supervision historiquement technique vers de la supervision métier. Beaucoup de nos clients veulent aller plus loin et mettre en place de la supervision applicative, produire des rapports. Les DSI veulent faire en sorte que leur outil de supervision ne serve plus seulement à superviser leur SI et envoyer des alarmes, mais aussi que soit un outil qui leur permette de prendre des décisions. Ces décisions concernent l’organisation pour améliorer les process autant que la finance pour piloter et optimiser les budgets.

Centreon : Chez Lolokaï Conseil, comment adressez-vous ces problématiques ?

Loïc Fontaine : Nous proposons des services d’expertise en supervision open source et nos clients nous appellent pour ce type de besoin. Il faut savoir qu’en France, peu de sociétés, comme la nôtre, proposent des services d’expertise en supervision open source aussi spécifiquement dédiés. Dans le même temps, avec l’évolution des besoins en matière de supervision requis par la révolution numérique, nous proposons des services à valeur ajoutée basés sur notre expertise certifiée autour de la solution Centreon EMS. Nous aidons ainsi nos clients – DSI et même les directions générales – à mieux piloter l’IT pour garantir la performance opérationnelle des métiers, en clair le bon fonctionnement de leurs business.

Centreon : En quoi Centreon EMS vous aide à proposer des solutions à valeur ajoutée à vos clients ?

Loïc Fontaine : Avec ses 4 modules Centreon EPP, Centreon BAM, Centreon MAP et Centreon MBI, la solution Centreon EMS apporte une très grande valeur ajoutée au-dessus de Centreon open source.

Centreon EPP permet à nos clients de gagner un temps considérable sur les phases de déploiement. Récemment, je lisais sur internet que certaines personnes préféraient d’autres solutions de supervision payantes parce qu’elles considéraient que Centreon était long à déployer. C’était vrai il y a plus de 6 ou 7 ans. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Grâce à Centreon EPP, où chaque Plugin Pack intègre sondes et modèles, près de 300 éditeurs sont pris en compte en standard. Selon moi, avec Centreon EPP, le temps passé sur le déploiement de la supervision est divisé par 2 voire même par 3 sur certains environnements clients ! Un gain de temps largement appréciable, pour nous mais aussi nos clients !

Centreon BAM permet à nos clients d’avoir une vue haut niveau à partir d’indicateurs de bas niveau. On construit une application ou un service métier à partir d’indicateurs techniques que l’on va pondérer. Grâce à Centreon BAM, nous bénéficions d’une vue haut niveau des services métiers de nos clients qui peuvent voir en un coup d’œil quel composant technique bloque les utilisateurs métiers. Aujourd’hui, les environnements clients sont de plus en plus complexes et se contenter du bac à événements ne permet pas d’avoir rapidement une visibilité claire. L’idée de Centreon BAM c’est de permettre aux clients, pas toujours issus de l’IT d’ailleurs, de savoir si leurs utilisateurs peuvent travailler ou pas. Parfois même, ce sont des DG d’entreprises qui vont consulter les tableaux de bord Centreon BAM. C’est un avantage considérable pour nous, experts de la supervision, mais également pour les directions d’entreprises.

Centreon MAP permet de construire des dashboards de supervision, par exemple des vues météo du SI, des vues métiers, des vues plus cartographiques pour suivre l’état des liaisons réseaux, de mettre en forme aussi bien un process, une architecture, une méthodologie de déploiement ou le fonctionnement complet d’une chaîne de site de e-commerce. Ces dashboards que l’on dessine sont entièrement personnalisables et full web et surtout, ils sont partageables sur des écrans directement auprès des utilisateurs.

Centreon MBI reste mon module préféré ! Avec ce module de reporting, nous proposons à nos clients des rapports et des dashboards à partir de données de supervision, pour leur permettre de voir de manière factuelle le comportement de leur SI sur une période donnée, pour savoir quel a été le temps d’indisponibilité des applications, savoir quels équipements saturent ou sont sous-exploités, qu’il s’agisse de cluster de virtualisation, espace disque de serveurs, bande passante ou autre. Ces données consolidées les aident à prendre des décisions notamment en matière d’investissement IT, soit pour investir en vue d’optimiser le delivery aux utilisateurs soit pour réajuster les factures et optimiser les budgets !

Centreon : Qui utilise ces rapports et quels bénéfices y trouvent-ils ?

Loïc Fontaine : Les destinataires les plus courants de ces rapports sont les DSI. Mails il arrive que soit un membre de direction, ou le DG en personne. Certains d’entre eux, parmi nos clients, demandent des rapports de disponibilité applicative. Ces rapports permettent aux DSI de marketer leurs actions auprès de leur direction et de manière factuelle. Les directions ne sont pas issues de milieux techniques et ne comprennent pas le langage technique. Les rapports de Centreon MBI permettent de casser ce clivage là, et de montrer de manière très factuelle l’impact des temps d’indisponibilité de l’IT sur les opérations ou le Chiffre d’Affaires. Pour un site e-commerce par exemple, la direction de l’entreprise accède aux rapports d’indisponibilité et évalue le manque à gagner parce qu’un site de e-commerce qui est indisponible c’est forcément de l’argent perdu pour la société. Dans le même temps, cette même direction peut tirer parti de ces rapports pour savoir quels sont les incidents les plus récurrents, identifier leur cause et le terrain d’actions correctives. Il peut s’agir d’investir dans un nouveau serveur, rajouter des disques ou de la mémoire, acheter un nouveau firewall. Pour un autre de mes clients, une entreprise qui gère plus de 150 sites, la supervision de la bande passante réseau (incluant des liens dédiés) est stratégique car ils vont payer plus ou moins cher à leur opérateur Télécom. Plus le débit va être important plus le coût sera important. Grâce à la supervision, nous sommes capables de dire à notre client qu’il paye trop ou de leur dire que sur 80% de leurs sites leur bande passante est sous utilisée et donc qu’ils peuvent potentiellement baisser le débit sur ces sites et ajuster ainsi leur facture. Quel que soit le client ou son secteur, Centreon MBI est un vrai outil d’aide à la décision.

Centreon : Qu’est-ce que tu aimes dans les produits Centreon et chez l’éditeur Centreon ?

Loïc Fontaine : Plusieurs choses ! D’abord, Centreon c’est un éditeur sur lequel nous pouvons nous appuyer. J’aime particulièrement les relations avec vos équipes qui sont simples et hyper humaines, dans tous les services et à tous les niveaux jusqu’à la direction !

Côté produit, Centreon est un outil fiable. Nous n’avons pas de retours négatifs de la part de nos clients sur des problèmes d’instabilité. Et c’est toujours agréable de terminer une mission chez un client en sachant qu’il est non seulement satisfait par la prestation que nous apportons mais aussi parce le produit déployé le satisfait à tous les niveaux.

Le partenariat avec Centreon est construit autour d’un mélange précieux de simplicité humaine et d’expertise, autour desquels nous capitalisons chez Lolokaï Conseil pour offrir des services à valeur ajoutée à nos clients finaux.

Centreon : Après la certification Partenaires Centreon EMS, tu vas plus loin dans le partenariat en accédant au label formateur officiel sur les solutions Centreon, pourquoi ?

Loïc Fontaine : Chez Lolokaï Conseil, tous les consultants sont certifiés Centreon EMS. Nous n’envoyons pas de consultants chez nos clients s’ils ne sont pas certifiés Centreon EMS, c’est une question de crédibilité. L’accès au label formateur officiel est important parce qu’il renforce notre crédibilité auprès de nos clients. Non seulement, nous avons la certification partenaires Centreon EMS qui prouve notre capacité à intégrer Centreon EMS chez nos clients, mais nous pouvons aussi former et certifier les utilisateurs finaux. Proposer de la formation Centreon à nos clients est un gage de qualité pour nos clients. C’est un gros plus car nous élargissons notre portefeuille d’offre de services mais c’est aussi un plus pour notre réputation ! Au-delà de ça, jusqu’à il y a très peu de temps j’étais professeur dans un IUT, j’ai dû arrêter faute de temps et ce label me permet de renouer avec cette passion que j’ai depuis toujours pour la formation.

Centreon : Quelle dernière chose pourrais-tu partager avec nos lecteurs ?

Loïc Fontaine : Lolokaï Conseil est en croissance et s’installe à Bordeaux pour développer l’Europe avec un premier focus France. A ce sujet je lance un appel : nous recrutons des consultants en supervision !

Bordeaux, c’est un choix géographique tactique parce que la ville attire de plus en plus les sociétés du secteur IT. La cité girondine devient plus que jamais un pôle économique attractif et dynamique, avec un positionnement nous permettant d’atteindre Paris, Lyon et Nantes en un temps record. C’est un hub intéressant pour rayonner sur toute la France qui facilite la proximité avec nos clients. Nous avons des clients à Bordeaux, à Paris, au Luxembourg, mais nous sommes capables d’aller plus loin !

Nous sommes contents de notre expertise, la supervision informatique est notre passion ! Quand je vais déployer un projet Centreon EMS chez un client je suis content, c’est un vrai plaisir pour moi de travailler dans ce domaine-là et avec les outils de Centreon !

Tags :