Go to the Centreon Community website

Tous les ans, vous rejouez la même musique : vous prenez de bonnes résolutions pour l’année à venir. Et finalement, vous arrêtez de fumer en mangeant de la pâte à tartiner, vous faites un régime de bananes, ou vous pratiquez le sport devant votre télé. Ces bonnes résolutions, elles ont tout de même le mérite d’exister et de vous aider à démarrer l’année en beauté.  Voici une liste de bonnes résolutions « spéciales ITOps » que nous allons vous permettre à tenir afin de faire de votre plateforme de supervision IT, un des leviers essentiels de votre stratégie digitale.

“Il faut tenir à une résolution parce qu'elle est bonne, et non parce qu'on l'a prise.” François de La Rochefoucauld

#1 Je fais un geste pour la planète : je passe au Green IT

Cette année, vous avez suivi avec intérêt la COP 26 et vous vous êtes dit que, finalement, vous pouviez, vous aussi, faire votre part, comme le petit colibri de la légende amérindienne. Appelé également « numérique responsable », le Green IT désigne « l’ensemble des technologies de l’information et de la communication dont l’empreinte économique, écologique, sociale et sociétale a été volontairement réduite et/ou qui aident l’humanité à atteindre les objectifs du développement durable » (source greenit.fr). La crise sanitaire en cours a démontré la valeur du numérique mais a mis sur la table la question de la part des industries digitales dans les émissions de gaz à effets de serre (GES).

Comment Centreon va vous aider à tenir votre bonne résolution ? 

Deux axes complémentaires peuvent être activés et cela de façon très simple. Le premier, que nous développons chez Centreon, consiste à : 

  • Privilégier les solutions écologiques et les configurations à faible impact carbone (réparabilité élevé, consommation d’énergie réduite, etc.), 
  • Modifier nos usages digitaux en réduisant par exemple le nombre d’emails ou en éteignant les serveurs quand ils ne sont pas utilisés
  • Faire évoluer les comportements en réduisant l’utilisation du plastique, en incitant les collaborateurs au télétravail, à l’utilisation des transports en commun ou au covoiturage, etc.

Le second axe consiste à utiliser votre solution de supervision Centreon pour mesurer et mettre en place des plans d’actions carbone et RSE :

  • En élargissant le périmètre de votre supervision aux objets connectés par exemple
  • En déployant des connecteurs capables de relever les consommations énergétiques de certains matériels
  • En corrélant ses données pour calculer un indice carbone ou un bilan GES.

#2 Je m’ouvre à d’autres horizons :  je partage mes KPIs avec les métiers

Les voyages forment la jeunesse nous ont répété nos grands-parents. Il en est un qui peut se faire simplement et sans prendre l’avion (pratique pour tenir la résolution #1) : pousser la porte des Métiers et parler avec eux un nouveau langage, celui de la supervision métier. Selon le Baromètre de la supervision IT, 90% des professionnels des opérations IT estiment qu’il est nécessaire que l’IT fournisse des KPIs orientés métiers. Il est donc grand temps de rétablir le contact entre IT et métiers dans un contexte où l’un ne peut vivre sans l’autre (et vice versa !).

Comment Centreon va vous aider à tenir votre bonne résolution ? 

Tout d’abord, une fois la prise de conscience réalisée, il s’agit de se mettre en ordre de marche pour fournir des KPIs métiers aux équipes concernées en fournissant les bons indicateurs aux bonnes personnes :

  • Identifiez et modélisez les services métiers critiques qui nécessitent une communication régulière auprès des Métiers (une messagerie défaillante peut gêner la prise de commandes plus significativement qu’une indisponibilité de l’ERP),
  • Créez et générez des indicateurs compréhensibles de tous et visuels. Seuls les indicateurs parlants et utiles seront consultés par les métiers. 
  • Partagez généreusement vos tableaux de bord dans leur boite mail ou via une diffusion sur des écrans (ascenseurs, cafétéria, hall d’entrée, etc.).

#3 Je mets de l’ordre dans ma boite à outils : je centralise ma supervision pour mieux collaborer

La nouvelle année est souvent l’occasion de faire du vide et de ranger : sa chambre, son garage, sa boite à outils. Avec en moyenne 14 outils de supervision utilisés dans les entreprises (source Baromètre de la supervision), il est clair que, centraliser, dans une plateforme unique les données permettant de piloter le SI, ne peut être qu’une bonne résolution pour l’année à venir !

Comment Centreon va vous aider à tenir votre bonne résolution ? 

La meilleure solution, dans un premier temps, est de s’inspirer de ce qui a déjà été fait par nos clients. Nombre d’entre eux ont pris cette résolution les années précédentes et ont pu constater des effets immédiats. `

  • Ainsi, avec une supervision centralisée de ses SI mutualisés, la Direction des Usages Numériques de la Métropole Clermont Auvergne garantit la capacité opérationnelle de ses 1 500 agents et améliore les services publics délivrés aux usagers.
  • Le ministère de la Justice partage le même outil avec l’ensemble de ses référents de supervision et l’équipe du département Exploitation et Production de la DSI du Ministère de la Justice a pu constater que 

« Aujourd’hui, avec Centreon, toutes les équipes partagent le même outil et le même référentiel de pratiques. Cela nous permet de superviser 90% du SI et d’améliorer sa disponibilité mais aussi, dans une logique de transformation Agile, de casser les silos, de renforcer la communication et de développer synergie et efficience entre les équipes. » 

Dans un second temps, vous pouvez passer à la résolution #4 pour collecter de façon transparente les données dans la solution de supervision Centreon.

#4 Je me reconnecte au monde :  je me mets à la supervision connectée

Pour gagner en visibilité, il devient essentiel de penser global et d’automatiser les remontées de données métiers et techniques au sein d’une plateforme unique. Un objectif impossible à atteindre sans une solution de supervision IT « connectée » au reste du monde. Comment imaginer mettre à disposition des indicateurs métiers fiables (voir résolution #2) en restant dans son pré carré ? Ces dernières années, Agile, DevOps, DevSecOps et Lean Management sont passés par là avec un impact direct sur la façon de faire de la supervision IT. En 2022, la supervision informatique sera connectée ou ne sera pas (très utile, très efficace, très moderne).

Comment Centreon va vous aider à tenir votre bonne résolution ? 

Si vous ne connaissez pas encore les dernières fonctionnalités de Centreon, nous vous invitons à vous connecter (sans jeu de mots) à la communauté Centreon The Watch. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à :

  • Exploiter les packs de supervision et les modèles adaptés à vos besoins de supervision de la blockchain, du Cloud et des containers, d’interaction avec l’ITSM, les solutions de DEM, APM et NPM et les outils ITOPs comme PagerDuty ou Splunk,
  • Utiliser le moteur d’auto-découverte pour gagner en efficacité,
  • S’appuyer sur les API accessibles via le principe du Stream Connector

#5 Je développe ma créativité : je construis ma stack d’observabilité

Seulement 27% des répondants au Baromètre de la supervision considèrent excellente la visibilité sur les niveaux de performance IT. 

Ce chiffre clé ne pourra que vous inciter à regarder de plus près le sujet dont tout le monde parle : l’observabilité. Car au-delà d’un buzz word, l’observabilité reflète une réalité des entreprises digitales : comment disposer d’une visibilité complète sur l’état de nos services IT ?

Gartner définit l'observabilité comme « l'évolution de la supervision en un processus qui offre un aperçu des applications métiers digitales, accélère l'innovation et améliore l'expérience client. » Le célèbre analyste préconise de positionner la supervision comme une pierre angulaire du stack d’observabilité. 

Comment Centreon va vous aider à tenir votre bonne résolution ? 

La première étape consiste à reconnaître que l’observabilité ne se résume pas à l’installation d’un nouvel outil mais bien qu’elle constitue une nouvelle « philosophie » permettant de répondre à l’ensemble des attentes des organisations digitales en la matière. Ensuite, il faut construire sa stack d’observabilité en autour de 5 grands principes : 

  • Tirez parti de l’automatisation pour intégrer naturellement la supervision à votre exploitation IT,
  • Cartographiez les services IT les plus critiques pour le business car l’observabilité ne consiste pas tant à collecter des données qu’à leur donner un sens métier,
  • Impliquez tous les acteurs de la chaîne de valeur numérique de l’entreprise en partageant des vues pertinentes avec les équipes ITOps et les responsables métiers, 
  • Intégrez Centreon au cœur de votre stack d’exploitation afin d’exploiter les données de supervision IT pour rendre le paysage numérique global plus observable,
  • Créez une chaîne vertueuse pour supporter le business grâce à Centreon qui permet d’ajouter des données contextuelles pour prendre des décisions pertinentes.

 

Beaucoup de gens attendent avec impatience la nouvelle année pour un nouveau départ mais elles restent sur de vieilles habitudes. Il ne tient qu'à vous de nous donner tort et d’être parmi les premiers à tenir vos bonnes résolutions au moins jusqu'en décembre 2022 !