Legacy ou dernier cri, de nombreuses solutions de supervision informatique présentent des failles en matière d’intégration.

Voici les 7 péchés de la supervision déconnectée :

  1. Incapacité à superviser les dernières technologies (ex. : cloud, Edge, SD-WAN) ou fortes contraintes pour y parvenir
  2. La nécessité de disposer d’un assortiment d’outils dédiés aux équipements pour couvrir l’ensemble de l’environnement informatique (provoquant une infâme prolifération d’outils)
  3. Une intégration coûteuse et lourde avec d’autres outils ITOps
  4. Peu ou pas de capacité à prendre en charge l’automatisation informatique
  5. Des processus de mise en œuvre nécessitant beaucoup de temps et de ressources
  6. Une adaptation lente à l’évolution des technologies ou de l’environnement
  7. Pas de feuille de route claire ni de leadership concernant l’évolution de la plateforme de supervision

Vous avez identifié certains des problèmes liés à une supervision déconnectée dans cette liste ? Consultez cette étude Gartner, et affinez votre liste de questions clés à poser à votre fournisseur actuel ou futur de solutions de supervision informatique.