Budget IT : 4 arguments pour défendre votre budget de supervision IT post COVID-19 !

La pandémie COVID-19 a indéniablement perturbé les tendances IT dans le monde. Transformation digitale accélérée et télétravail généralisé ont poussé les organisations à revoir leurs stratégies I&O pour s’adapter aux nouveaux besoins des clients comme des collaborateurs. Les budgets IT ont été impactés et bonne nouvelle, la supervision IT tire son épingle du jeu avec une tendance à l’augmentation des budgets qui lui sont dédiés. 

On vous explique pourquoi (les budgets liés à la supervision IT augmentent) et comment (la supervision aide à optimiser les budgets IT).

Argument n°1 : en matière de budgets post-COVID-19, l’IT est le grand gagnant ! 

Nous l’avons tous entendu : « Qui dit crise dit réduction des budgets… » Pourtant, en matière d’IT, il se pourrait que l’exception confirme la règle ! Suite à la pandémie du COVID-19, les budgets IT sont plutôt en passe d’augmenter. En tous cas, c’est ce que pensent 52% des entreprises interrogées dans le Baromètre de la supervision IT.

Selon Gartner, les dépenses IT mondiales devraient même augmenter de 4 % en 2021 par rapport à l’année précédente. 

En matière de dépenses IT en 2020, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Ainsi, certaines catégories de dépenses ont connu une augmentation en raison du contexte. Face à la pandémie du COVID-19, les entreprises ont soudainement généralisé le télétravail. Ces mêmes entreprises ont reconnu que des investissements étaient nécessaires pour soutenir cette transition afin que les collaborateurs disposent des outils et services IT dont ils ont besoin pour travailler efficacement et en toute sécurité. 

Argument n°2 : Le budget de la supervision IT est « positif » au COVID-19 

Cette tendance a été confirmée par l’étude menée avec le Cabinet Vanson Bourne auprès de 600 responsables IT d’Amérique du Nord et d’Europe.

Une entreprise sur deux déclare que les budgets de l’IT et de la supervision IT ont été augmentés suite à la pandémie COVID19. 

Alors que l’IT supporte le travail à distance, les entreprises doivent étendre le périmètre de leur supervision IT pour gagner en visibilité. De nombreuses organisations ont ainsi investi pour s’assurer que ce soit bien le cas dans la « vraie vie ». En effet, 80% des organisations qui ont augmenté leurs budgets informatiques ont fait le choix d’augmenter leurs budgets de supervision IT. Logique !

On notera tout de même quelques différences entre les deux rives de l’Atlantique. En Amérique du Nord, les budgets IT ont augmenté plus rapidement qu’en Europe (57% contre 48%) tout comme les budgets de supervision IT (54% contre 44%).

En France, les budgets IT (53%) et les budgets de supervision (54%) ont augmenté à un rythme similaire. En revanche, au Royaume-Uni, 50% des entreprises ont fait le choix d’augmenter leur budget IT alors qu’elles ne sont que 42% à avoir augmenté leur budget de supervision IT, avec un risque identifié de perdre de la visibilité sur leur infrastructure IT.

Argument n°3 : La supervision IT reste une priorité budgétaire (et on vous le prouve)

Autre effet COVID-19, au-delà des augmentations des budgets, il est intéressant de noter que la supervision IT reste une priorité budgétaire, en particulier en Amérique du Nord où elle occupe la première place.

Il y a eu une réelle réorientation des budgets suite au COVID-19 et la supervision IT a été la grande gagnante des arbitrages réalisés depuis le début de la pandémie…

Selon le Baromètre de la supervision IT, certaines priorités ont été rétrogradées, comme par exemple l’expérience client qui faisait partie des trois premières priorités début 2020 (pour 38% des entreprises). Fin 2020, les répondants ne sont plus que 31% à positionner ce sujet dans le trio de tête des priorités budgétaires IT.

Notons que l’optimisation des outils de supervision IT reste une priorité dans 45% des entreprises. Les DSI interrogés ont ainsi reconnu que l’évolution liée au télétravail et à l’économie sans contact nécessite d’être soutenue par la supervision IT afin de conserver une réelle visibilité sur le SI.

Argument n°4 : La supervision IT est aussi une priorité pour réduire les coûts (et cela n’a pas de prix !)

Les entreprises ne sont pas pleinement satisfaites de leurs outils de supervision et n’en tirent pas toujours pleinement parti, mais elles sont nombreuses à en reconnaître les bienfaits.

Au regard du maintien de la supervision IT dans les priorités budgétaires, un chiffre a attiré notre attention : 

48% des entreprises estiment que l’un des premiers bénéfices apportés par la supervision IT est l’optimisation des budgets IT, juste derrière l’optimisation de l’efficacité des équipes (50%) et devant l’amélioration du service délivré (47%). 

Vous l’avez compris, en mettant en œuvre un outil de supervision informatique efficace, les équipes IT seront en mesure de devenir plus efficaces et proactives dans leur façon de travailler pour identifier les gisements d’économies en matière d’usages IT grâce à un reporting adapté et des KPI pertinents.

Envie d’en savoir plus pour disposer d’arguments supplémentaires pour négocier une hausse de votre budget de supervision IT pour 2021 ? Téléchargez dès maintenant le Baromètre de la supervision IT et retrouvez tous les chiffres clés sur les tendances de la supervision.  Basée sur un enquête internationale commandée par Centreon, cette étude menée par Vanson Bourne a été réalisée auprès de 600 professionnels de l’IT d’entreprises de plus de 500 collaborateurs, répartis sur les pays suivants : États-Unis, Canada, France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne.

Tags :